Les autres

Les gens de l'extérieur sont toujours mal à l'aise, quelque soit notre intérieur. Le quartier d'où l'on vient, la ville, la région, le pays, l'association, le club... Dès qu'ils perçoivent un semblant de différence qu'ils interprètent comme leur étant défavorable, les gens de l'extérieur ont peur, et la peur génère la haine, seul choix disponible dans un état "de droit".


::

Compagnie

Ce que j'apprécie chez Mensa, c'est de ne pas toujours être le gars le plus intelligent de la pièce.


::

Tard

Ne croyez jamais que parfois quand on est allé trop loin on ne peut plus rebrousser chemin. C'est faux.


Bon, tout dépend de l'âge que vous avez, et du temps qu'il... Vous reste ?

::

Voie

Il va falloir fermer beaucoup de portes avant que vous puissiez en ouvrir une nouvelle.


::

Partage

Réussir dans la vie ce n'est pas "gagner chaque jour...du temps, de l'argent...". Réussir dans la vie, c'est accepter chaque jour que l'on puisse perdre.


Nous, comme les autres.

::

Cit

Régis Télémaque
Quand vous levez le voile de l'oppression, force est de constater que l'opprimé devient rapidement un oppresseur. La peur pour son intégrité devient celle de perdre ses maigres acquis. Il est plus facile de partager quand on ne possède rien, que quand on commence à pouvoir compter ses possessions.
::

Premier

Asseyez-vous. Réfléchissez. Et faîtes une bonne chose pour autrui. N'en attendez rien.

Et recommencez. Chaque moisi. Puis chaque semaine, et chaque jour.
Et continuez à ne rien en attendre.

::

Après

Vous avez déjà entendu la phrase "nul est indispensable".

Et quand vous quitter un poste ou une entreprise et bien tout continue à fonctionner alors que vous n'êtes plus là.
"Finalement c'était peut-être vrai tout fonctionne bien sans moi..."
Faux. Tout fonctionne bien grâce à vous. Si vous n'aviez pas mis en place les conditions d'un fonctionnement optimal alors vous auriez été indispensable. 
Car oui, paradoxalement seuls les incompétents sont indispensables.
Encore une des branches du principe de Peter.

::