scolaire

Idriss Aberkane, le plus fameux détecteur de truffes...


Ceux qui adorent, ont posé leur esprit critique sur l'étagère.
Je parle encore aux autres.

::

Parlementeur

Idriss Aberkane, le plus fameux détecteur de truffes...


Ceux qui adorent, ont posé leur esprit critique sur l'étagère.
Je parle encore aux autres.

::

surprenant

Le Peuple... Cette variable qui fait tomber les politiques et stratégies les mieux pensées par ceux qui n'en font pas partie...


::

Vite

Un pressentiment n'est rien d'autre qu'un moment ou le cerveau évalue avec justesse la probabilité qu'un événement arrive.


::

Dates

Les gens qui n'aiment pas les commémorations, fêtes, anniversaires, sont souvent ceux qui n'ont jamais eu de bonnes raisons de les célébrer. 


::

Greenwashing

Définition

Le #greenwashing ce mot que des malfaisants utilisent comme injure pour qualifier les beaux gestes que des pollueurs chroniques essaient de faire en direction du bon peuple.

::

Mémoire

J'ai habité de nombreux endroits inaccessibles au plus grand nombre. J'ai vécu en des lieux dont certains rêvent. J'ai fait des choses réputées irréalisables. J'ai créé avant les créateurs. J'ai influencé, parfois profondément. J'ai apposé ma marque sur les actions, les gens. Je n'étais pas toujours seul. Mais invariablement, moi, et parfois ceux qui m'accompagnaient, devons nous justifier, apporter des preuves. Il n'y a pas plus incrédules que l'envieux et l'ignorant. Je vais me taire. Vivre avec ces souvenirs, qui faute d'être transmis vont s'éteindre. Et me fondre dans la médiocrité ambiante et si confortable.

::

Évolution

Quand en 2006 il a été réellement interdit de fumer dans les lieux publics, les entreprises ont eu le choix entre mettre en place des fumoirs dédiés dans leur locaux, ou laisser les fumeurs se débrouiller. Certaines ont "accompagné" les fumeurs pour les aider à sortir de leur addiction. Sans vraiment de succès.

Le premier effet a été de créer des troupeaux de fumeurs rassemblés devant les entreprises, lors de pauses tolérées, qui sont rapidement devenues des pauses organisées. Vidant par la même, des services entiers pendant plusieurs dizaines de minutes.

Car le fumeur ne se contente pas de fumer. Il y associe un café, et des files d'attentes se forment devant les machines aux "heures de pointes" que sont les zones de 10h, précédant 14h, et une heure avant la fin d'activité dans l'après-midi. Avec un effet induit rallongeant, le petit café que l'on prend en revenant, pour le bureau, et ses secondes files d'attentes.

Et tout ça dans un esprit de convivialité. Parce qu'il est bien connu que l'entreprise n'a vocation qu'à créer de l'espace et du temps de convivialité.

Bien sûr dans le même temps les non fumeurs restaient obstinément attachés à meurs tâches, faute de troupeau de pair, et de raison "valable" de disparaître. Assumant souvent la charge non effectuée par leur pairs.

Il aura fallu presque 10 ans et la généralisation des smartphones pour que les non fumeurs remettent les pendules à l'heure. En squattant les salles de pause, échoués sur les sièges mis à disposition, ou attendant qu'ils se libèrent, avec la même mécanique: quitter son poste, file d'attente, café, pause, file d'attente, café, prise de poste. Avec une forte pression  des salariés, ou de leurs représentants, pour obtenir l'ajout de machines à café supplémentaire, de plus d'espace de pause, les non fumeurs sortant rarement. L'arrivée du thé dans l'équation à encore allongé le temps utilisé: temps d'infusion, temps de refroidissement...

L'usage de l'email ou du chat d'entreprise permettant l'organisation de ses pauses, et le smartphone de palier à l'incapacité à meubler autant de temps entre collègues. Les salariés n'ayant curieusement pas demandé de formation technologique pour l'usage de ces outils dans ce cadre.

Et maintenant, les entreprises assistent impuissantes à la désertion quasi intégrale de certains services plusieurs fois dans la journée.

Décret n° 2006-1386 du 15 novembre 2006 publié au JO le 16 novembre 2006, codifiant les conditions d’application de l’interdiction de fumer dans les lieux affectés à un usage collectif

Cit

Régis Télémaque
Parler sans savoir est à peu près aussi imbécile que d'essayer de respirer dans l'eau. Si vous n'êtes pas un poisson, c'est au mieux inutile, au pire délétère.

::

mal-être

Envie et jalousie... Tellement petit comme attitude ! L'apanage de ceux qui ne se donnent pas les moyens de leurs ambitions. Et rejettent l'aigreur qui en découle sur les tenants de l'objet de leurs envies.


::

Virus

On est injuste avec Cyril Hanouna. On l'accuse de rendre les gens idiots. 


Erreur ! Ils le sont déjà, et sa force est de les fédérer ! En ce sens, il fait preuve d'un véritable comportement politicien.

Attention, il n'y a pas que des imbéciles dans son audience. Il y a aussi quelques intelligents qui l'ignorent, et qui ont plus ou moins déposé leur cerveau sur la table à l'angle du canapé.

::

Accélération

La promiscuité oblige à la résolution rapide des conflits.


A l'inverse,la distance permet aux conflits de perdurer.

::

définition

Une démocratie en construction, c'est en fait une dictature qui est en train de jouer la montre.


::

Voie

Je crois que seuls ceux qui ont beaucoup souffert, ou qui souffrent beaucoup, sont susceptibles de faire preuve d'une vraie humanité.


::

Musée

Les visages croisés sont des œuvres d'art éphémères. La nature, et aussi un peu la génétique, est un artiste exceptionnel.


::

Cit

Régis Télémaque

Ce n'est pas l'audience qui fait le contenu, mais le contenu qui fait l'audience.

::

Seul

Personne n'est isolé, même en étant unique. Car il n'existe pas de réelle unicité.


Qu'elles que soient vos particularités, sur plus de 7 milliards d'individus, d'autres ont les mêmes. Même statistiquement infimes. Cela représente des milliers de personnes. 

Sachez chercher, trouvez vous, trouvez les.

::

Sens

Dans certains cas, énoncer des faits peut être considéré comme prononcer la phrase : "je te l'avais bien dit".


L'accueil est, dans ces cas, assez mitigé.

::